La MRC de Témiscouata
   
            

Dossier acéricole :La MRC de Témiscouata demande une rencontre d'urgence au Premier Ministre

P49-1-AT-02-0013-RTémiscouata-sur-le-Lac-Suite à des rencontres et de nombreux appels de producteurs et transformateurs inquiets, madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata a fait parvenir lundi le 15 février une lettre à monsieur Philippe Couillard, Premier Ministre du Québec lui demandant une rencontre d'urgence en lien avec le dossier acéricole. Les propos du ministre Pierre Paradis laissent entendre que le gouvernement est favorable aux recommandations du rapport de monsieur Florent Gagné. Rappelons que ce rapport prône notamment l'abolition des quotas gérés par la Fédération des producteurs acéricoles du Québec.

Madame Sirois souligne que la levée de la gestion de l'offre pourrait avoir des conséquences désastreuses pour les producteurs acéricoles de la région. « Les quotas font partie des garanties nécessaires au financement de nos entreprises qui réalisent des investissements majeurs afin de se développer. De plus, le prix à la livre risquerait d'être en chute libre. Comment intéresser la relève et encourager les investissements dans de telles circonstances?» d'insister madame Sirois. Le Témiscouata compte 264 entreprises acéricoles dont plusieurs érablières sont de très grande taille allant jusqu'à 100 000 entailles. Le Témiscouata génère 17,2 millions de livres de sirop par année avec 5,3 millions d'entailles. Il est le plus important producteur au Bas-Saint-Laurent, ce qui contribue à en faire la deuxième région productrice en importance à l'échelle du Québec.

3451guylainesirois 015 8x10 retContrairement à ce que laisse entendre le rapport relativement à la perte des parts du marché du Québec, qui serait attribuable selon monsieur Gagné au système de mise en marché actuel, on constate que sa mise en place a plutôt contribué à augmenter de façon significative le volume de sirop vendu. Afin d'augmenter la production tel qu'il est préconisé dans le rapport Gagné, la Fédération des producteurs acéricoles du Québec a déjà fait la demande il y a près de deux ans pour la mise en disponibilité de nouveaux contingents. Or, la Régie des marchés a malheureusement déplacé les audiences prévues en avril, en juillet. Pourtant, la priorité gouvernementale devrait être de rendre disponible les nouvelles entailles dans les meilleurs délais possibles. Le Québec ne peut se passer des millions de retombées que ces nouvelles entailles engendreraient.


Selon madame Sirois, les propos du ministre Paradis ont semé la panique et la confusion. «Nous devons rassurer nos gens et restaurer un climat propice aux affaires dans l'industrie acéricole, un fleuron économique primordial ici et à l'échelle du Québec!» Elle demande au gouvernement de ne pas donner suite aux conclusions du rapport et d'entreprendre une franche discussion avec les acériculteurs eux-mêmes.

MRC Temiscouata regulier