La MRC de Témiscouata
   
    

sites-regionaux

La MRC de Témiscouata
Service de développement
Tourisme Témiscouata
Culture Témiscouata

   

cartes-et-evaluation2016

Voyez une vidéo de notre région
promo-video-2017
 

Maillon-Temiscouata-1

BarrageTemiscouata

 

 

 

       

Investissements historiques : près de 740 M$ pour rénover des écoles du Québec en 2018 - Près de 14 M$ dans la région du Bas-Saint-Laurent pour la réalisation de 57 projets de rénovation

LogoQuebecMediumRIVIÈRE-DU-LOUP- Pour assurer le maintien en bon état ainsi que la réhabilitation des établissements scolaires de la région du Bas-Saint-Laurent, un investissement de près de 14 millions de dollars a été annoncé aujourd'hui. Cette aide financière provient de l'enveloppe budgétaire de près de 740 millions de dollars pour la saison des travaux de l'été 2018, qui représente le plus grand investissement annuel réalisé à ce jour pour ce type de travaux.

Le ministre délégué aux Affaires maritimes, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, M. Jean D'Amour, en a fait l'annonce aujourd'hui, au nom du ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale‑Nationale, M. Sébastien Proulx, lors de son passage à l'école secondaire de Rivière-du-Loup. La Commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup recevra 933 000 $ pour la réfection des blocs sanitaires dans cet établissement.

Un montant de près de 14 millions de dollars sera alloué aux quatre commissions scolaires de la région pour la réalisation de 57 projets d'infrastructures au cours de la saison des travaux de l'été 2018.

Ce soutien financier est réparti comme suit :

CS Kamouraska-Rivière-du-Loup: 
École Roy (553 000 $), École La Chanterelle de Saint-Paul-de-la-Croix (101 000 $), École Desbiens de Saint-Arsène (490 000 $), École secondaire de Rivière-du-Loup (933 000 $).

CS du Fleuve-et-des-Lacs: 
Écoles de Saint-Simon (34 000 $), Notre-Dame-de-Grâce (95 000 $), Saint-David (32 500 $), Saint-Joseph (80 000 $), Sainte-Rita (65 000 $), des Verts-Sommets (164 000 $), l’Envol (45 000 $), Lac-des-Aigles (100 000 $), Gérard-Collin (164 000 $), Litalien de Trois-Pistoles (55 000 $), l’Oiseau-Chanteur (75 000 $), April de Saint-Jean-de-Dieu (55 000 $), ainsi que l’École secondaire de Cabano (400 000 $), de Dégelis (425 000 $) et l’École du couvent du Saint-Rosaire (274 000 $).

Investissements sans précédent à travers la province

De la somme de 740 millions de dollars annoncée, 724 millions s'inscrivent dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2017-2027 et découlent des mesures visant le maintien des bâtiments et la résorption du déficit de maintien pour l'année scolaire 2017-2018. Un montant exceptionnel de 15 millions de dollars est aussi mis dès aujourd'hui à la disposition de l'ensemble des commissions scolaires pour la réalisation de travaux à caractère urgent, mais non couverts par les mesures habituelles de maintien d'actifs immobiliers. Par exemple, des travaux de peinture, de remplacement de portes de casiers d'élève, de fenêtres défectueuses, de poignées de porte défectueuses, ou de remplacement individuel de tuiles de plancher ou de plafond suspendu pourront être réalisés.

Cette année seulement, ce montant de 724 millions de dollars pour la rénovation des écoles du Québec porte à 1,215 milliard de dollars la somme consacrée au maintien d'actifs, en plus des 400 millions de dollars annoncés en juin 2017 pour permettre notamment de construire et d'agrandir des écoles (mesure Ajout d'espace) dans chacune des régions.

Citations :

« Par cette aide financière majeure, notre gouvernement démontre que l'éducation est au cœur de ses priorités et qu'il est à l'écoute de la population et du milieu scolaire. Les élèves et le personnel des établissements scolaires de la région du Bas-Saint-Laurent verront leur milieu de vie amélioré grâce à ces investissements. Nous tenons à offrir un environnement qui favorise la réussite éducative du plus grand nombre et l'annonce d'aujourd'hui représente un geste concret en ce sens. »

Jean D'Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes, ministre responsable de la région du Bas‑Saint‑Laurent et député de Rivière-du-Loup-Témiscouata

« Depuis mon arrivée, la réussite éducative de tous les élèves dicte l'ensemble de nos actions et l'annonce d'investissements sans précédent pour les écoles du Québec illustre l'importance que nous y accordons. En effet, des écoles plus attrayantes et stimulantes favorisent la réussite éducative des élèves et l'amélioration du quotidien du personnel qui y travaille. Par ailleurs, les projets sont annoncés plus tôt cette année pour permettre aux commissions scolaires de mieux planifier les travaux et d'en amorcer la préparation dans les meilleurs délais. »

Sébastien Proulx, ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« Fiers de nos écoles et de nos centres de formation, nous avons toujours travaillé à maintenir l'ensemble de notre parc immobilier en très bon état, sachant qu'un environnement de qualité et agréable pour nos élèves est propice à l'apprentissage, à la réalisation de projets scolaires et à la réussite éducative. Dans cette optique, c'est bien sûr avec enthousiasme que nous accueillons ces nouveaux investissements. Chaque communauté peut ainsi partager notre fierté d'offrir à nos élèves, jeunes et adultes, des milieux favorables à leur épanouissement. »

Édith Samson, présidente de la Commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup

Faits saillants :

Toutes les commissions scolaires francophones et anglophones bénéficieront de ces investissements additionnels qui leur permettront d'entreprendre, dans 1 282 bâtiments, 2 071 projets de rénovation au cours de la saison des travaux de l'été 2018.
Pour l'année scolaire 2017-2018 seulement, l'annonce d'aujourd'hui porte à plus de 1,6 milliard de dollars le montant investi pour, notamment, rénover, construire et agrandir les écoles du Québec.
Depuis 2016, près de 3,6 milliards de dollars ont été investis dans les infrastructures scolaires pour notamment l'ajout d'espace, le maintien des bâtiments et la résorption du déficit de maintien.

Cabinet du ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport